Médecin de famille

Se trouver un emploi dans sa profession constitue un défi pour tous les professionnels de la santé, lorsqu’ils arrivent au Canada. Le marché du travail dans le secteur de la santé est très compétitif et vous devez détenir un permis d’exercice valide pour exercer une profession réglementée. Les processus de demande d’évaluation des titres de compétences, de votre expérience et de votre compétence linguistique peuvent être couteux et longs, surtout si vous devez suivre une formation en langue ou une mise à niveau académique. Envisagez une possibilité de « carrière reliée » ou un autre « choix de carrière ». Si vous décidez que vos compétences ne correspondent à votre premier choix de carrière, le guide « regard Carrières en santé Canada » vous fournira de l’information au sujet de carrières alternatives.

Ces options de carrières pourraient vous permettre de trouver un emploi intéressant au Canada.

*Remarque : Les professions de la santé ne sont pas statiques. Elles évoluent au tout comme les nouvelles technologies, les données de la recherche et les modèles de soins influencent la livraison des soins. Le champ de pratique de chaque professionnel est sujet à changement. Ces changements peuvent nécessiter une formation additionnelle, une certification et possiblement un permis pour ce niveau d’expertise. Les utilisateurs du guide doivent être conscients que les qualifications de quelques une des options de carrières peuvent changer.

Qui sont les médecins de famille et que font-ils ?

Au Canada, les médecins de famille sont membres d’une profession réglementée et détiennent un permis d’exercice pour la médecine familiale. Ils sont formés en tant que spécialistes médicaux qui offrent leur expertise en soins de santé aux patients de tous âges, sexes et cultures. Ils travaillent dans une variété de milieux tels les cabinets privés, les cliniques, les hôpitaux, divers établissements de soins dont les établissements de soins de longue durée ainsi que les résidences pour personnes âgées. Les médecins de famille sont des fournisseurs de soins particulièrement appréciés par leurs patients et peuvent établir des relations à long terme patient-médecin, ce qui leur permet de défendre les droits des patients en leur nom et de fournir des soins optimaux. Les soins centrés sur le patient peuvent faire appel à la promotion de la santé, au diagnostic et traitement des troubles et des maladies ainsi que des problèmes d’ordre émotif. La sévérité des problèmes varie de chronique à mortel. Les médecins de famille consultent les autres spécialistes de la santé et leur réfèrent des patients lorsque nécessaire. Les médecins de famille assurent des soins de suivi.

Quelles sont les exigences minimales ou « d’entrée à la pratique » pour la profession au Canada ?

Dans la plupart des juridictions canadiennes, les candidats doivent habituellement avoir complété un diplôme universitaire de premier cycle avant de pouvoir faire une demande d’admission à un programme de médecine reconnu. Après être diplômé d’un programme de 3 à 4 ans d’une école de médecine, les candidats doivent effectuer une résidence de 2 à 3 ans dans un programme de médecine familiale. À la suite de leur programme de résidence, ils doivent se soumettre et réussir les examens d’aptitudes du Conseil médical du Canada et l’examen de certification en médecine familiale du Collège des médecins de famille du Canada. Ils deviennent alors admissibles, à ce moment seulement, à demander un permis d’exercice dans la province où ils souhaitent pratiquer à titre de médecin de famille.

Le développement professionnel continu afin de maintenir leurs compétences professionnelles fait partie intégrante de leur pratique. 

Puis-je travailler si j’ai été formé à l’extérieur du Canada ?

Le Conseil médical du Canada (CMC) encourage tous les diplômés internationaux en médecine (DIM) ou ceux formés à l’extérieur du Canada, à faire une demande à l’organisme de réglementation de la province ou du territoire où ils souhaitent exercer et à un programme à l’intention des DIM dans ledit territoire ou la province s’il en existe un. Le site Web « inscriptionmed.ca » présente de l’information détaillée au sujet du processus d’inscription. Veuillez noter que des frais s’appliquent et que le processus est long. Obtenir un permis d’exercice est un processus très compétitif. De plus, les places en résidence sont limitées pour les DIM ainsi que dans les programmes de mise à niveau. Tous les DIM ne réussissent pas à obtenir un permis d’exercice. Le taux de succès dépend du pays d’origine de la formation en médecine des candidats et de leurs compétences langagières. 

Puis-je planifier ma vie professionnelle au Canada avant mon arrivée ?

Avant de prendre votre décision d’immigrer au Canada, consulter le portail en ligne Conseil médical du Canada afin de vous familiariser avec les étapes du processus de demande qui peuvent être complétées avant votre départ.

L’outil de recherche d’emploi en 10 étapes décrit les compétences à posséder et les processus à prévoir afin de décrocher un emploi. Cet outil décrit les évaluations de compétences langagières, la rédaction d’un curriculum vitae, les techniques d’entrevue, le rôle du bénévolat et la recherche d’un mentor.

Les agences d’établissement canadiennes offrent de nombreux services aux nouveaux arrivants. Ces services comprennent de l’information avant et après l’arrivée relativement aux évaluations de compétences linguistiques et les cours de langue, à la préparation de carrière, la recherche d’emploi et autres informations d’ordre général.  Cliquez ici  pour trouver une agence d’établissement dans la région où vous avez l’intention de vous établir.

Que dois-je faire si je ne parviens pas à trouver de l’emploi dans mon domaine ? Ai-je d’autres possibilités ?

Oui, plusieurs choix s’offrent à vous. Le marché du travail est fluctuant pour plusieurs professions, si bien que la demande de spécialistes qualifiés n’est pas constante. Plusieurs Canadiens ayant reçu une formation dans un domaine peuvent travailler dans plusieurs autres champs connexes avant de prendre leur retraite. Par exemple, un médecin peut rédiger des politiques en matière de soins de santé, une infirmière peut travailler comme consultante dans des soins de santé privés ou un ergothérapeute peut traduire des documents reliés à la santé comme carrière à temps plein. Ils transfèrent leurs habiletés et aptitudes d’une carrière à l’autre. Une option de carrière ou « carrière alternative » permet de recentrer vos habiletés et aptitudes dans une autre direction. Idéalement, vous pourriez choisir une carrière moins restrictive comme celles qui n’exigent aucun permis de pratique, certification ou réentrainement important.

Si vos compétences et habiletés ne concordent pas aux normes canadiennes, vous pouvez considérer l’une des options de carrière suivantes. Vous pourrez travailler dans ce nouveau domaine de manière temporaire jusqu’à ce que votre formation ou vos compétences linguistiques soient mises à niveau ou plus longtemps si ce travail vous satisfait. Les organismes de réglementation, les associations professionnelles et/ou des enseignants ainsi que des experts professionnels ont identifié ces options de carrières tout en reconnaissant des habiletés et compétences que vous possédez déjà.

Pour considérer une ou plusieurs des options suivantes. Cliquer sur le lien pour accéder à la fiche descriptive. Références et liens.

SONDAGE DE RÉTROACTION

Cet guide a été conçu par le conseil sectoriel des ressources humaines en soins de santé en partenariat avec Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada. © 2017 Canada. Tous droits réservés.